Vaincre le syndrome de l’imposteur dans son business, Voici comment >>

Ah, ce syndrome de l’imposteur ! Combien de personnes sont paralysée par ce problème ? j‘ai également dû y faire face lorsque j’étais au tout début de mon blog et de ma chaîne YouTube. Il a fallu que j’emploie différentes techniques pour y faire face et enfin passer à l’action.

Car soyons clair, ce syndrome paralyse vraiment et peut faire hésiter sur des choses qui au final sont largement gérables.

Cliquez ici pour télécharger un contenu qui m’a pris du temps à acquérir et presque 2000 euros en formations payantes tous ça regroupés dans un ebook gratuit pour enfin connaître l’anatomie d’un blog qui rapporte du cash !

En quoi consiste le syndrome de l’imposteur.

Je ne sais pas si vous connaissez cette situation de vous sentir ridicule devant une ou plusieurs personnes, mais c’est très embêtant. Souvent, ce sentiment vient du fait que l’on ne se sent pas apte à parler d’un sujet bien précis. On se croit clairement un imposteur et la première question qui vient à l’esprit, c’est « suis je légitime » ?

Si ce souci est présent dans la vie privée, il peut également faire des ravages dans la vie d’un entrepreneur. Sous prétexte que l’on n’est pas l’expert numéro un, on ne va pas écrire un article, publier une vidéo. Au final, on sera dans une sorte de procrastination perpétuelle.

C’est décourageant et on n’avance pas. Il faut des remèdes rapide et efficaces.

Etape 1: Arrêter de penser comme un imposteur.

C’est évident, plus vous penserez comme quelqu’un de non-légitime, plus ce sera difficile de vous faire percevoir comme un expert.

Lorsque vous débutez, ce n’est pas forcément quelque chose de facile, mais ça se travaille. Arrêtez de vous auto flageller sans cesse en pensant que vous n’êtes pas apte à parler de tel ou tel sujet. Vous allez énormément perdre en confiance en vous et ça va se retransmettre dans votre contenu.

Il y a un remède simple à ça. Dites vous dans votre esprit que si vous connaissez ne serais ce qu’un seul livre dans une thématique, vous en saurez plus que 80 pour-cent des gens sur le sujet.

En effet, lorsque vous n’aviez pas lu ce livre eh bien, vous étiez un parfait débutant. Maintenant que vous l’avez lu, vous êtes apte à enseigner d’autres personnes qui viennent tout juste de se lancer. Au revoir le syndrome de l’imposteur.

Etape 2: Présentez vous comme un passionné.

C’est quelque chose qui fonctionne extrêmement bien. Si vous parlez à votre audience en temps qu’expert alors que vous êtes débutant, vous passerez pour un imposteur et vous en serez un.

Pour parer à ce piège, présentez-vous comme un passionné. Vous allez apprendre un sujet que vous aimez et vous partagerez ce que vous aurez appris avec vos followers. C’est bien plus crédible et plus vous serez passionné, plus les gens s’identifieront à vous s’ils nourrissent la même passion.

Ah oui, j’oubliais de préciser une petite chose qui a toute son importance. Ne vous faites pas passer pour un passionné alors que vous n’aimez pas du tout ce que vous faites. Je pense que c’est assez logique, mais cette remarque a toute son importance.

Etape 3: Soyez honnête avec vous même et avec votre audience.

J’entends par être honnête avec soi-même le fait de ne pas se lancer dans des sujets que l’on ne connais absolument pas. Vous risqueriez de ne pas être en accord avec vous-même et vous vous sentirez comme un imposteur.

Ne vous lancez pas par exemple sur une polémique dont vous ne maîtrisez pas au moins un aspect. Bien sûr, je ne vous dis pas de connaître à 100 pour-cent toutes les facettes d’un sujet. C’est quasiment impossible, surtout au début.

Exemple : si vous voulez écrire un article sur les cannes à pêche, ne vous lancez pas dans un sujet généraliste dont vous ne tenez pas les grandes lignes. Concentrez-vous plutôt sur un aspect qui vous est familier. Si vous vous y connaissez en pêche à la carpe eh bien, parlez des cannes à pêche que vous conseillez pour ce type d’activité.

Voilà, l’exemple vaut ce qu’il vaut, j’espère cependant vous avoir fait comprendre le principe.

Etape 4: Sépare les sentiments des faits.

Lorsque vous êtes atteints du syndrome de l’imposteur, vous avez l’esprit rempli de tonnes d’idées négatives. Vous vous imaginez plein de choses négatives en rapport à votre valeur perçue. Intérieurement, vous vous ressassez des questions du style : « Ouais, mon audience pense que cette vidéo est pourrie, j’ai l’air ridicule devant ma caméra.« 

J’aimerai vous dire une chose: vous n’en savez rien, vous n’êtes pas dans la tête de vos visiteurs. En fait, peut-être qu’ils vont vraiment apprécier votre contenu. Il m’est déjà arrivé en postant une vidéo de me dire que les gens n’allaient pas aimer. Ça a été totalement le contraire.

Je vous invite à bien retenir cette phrase. « Ce que vous pensez que les gens pensent, ce n’est pas ce que les gens pensent.« 

Etape 5: Changer de routine.

Le syndrome de l’imposteur, même s’il est imprévisible n’arrive souvent pas tout seul. En effet, il y a des situations dans lesquelles vous serez plus disposé à en être atteint.

Je pense notamment aux moments de fatigues ou de manque d’inspiration. Lorsque vous venez de passer une sale journée, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour espérer inspirer votre audience par un article ou une vidéo.

Attendez peut-être un autre moment pour créer votre contenu. Si vous le faites quand même, vous ne vous sentirez pas à l’aise, pas bien, et vous aurez l’impression de ne pas être légitime.

Pour un petit exemple, je sais que je suis hyper motivé en milieu de matinée. À ce moment, j’ai la pêche et je suis focus sur mes objectifs. J’ai alors choisi ce moment pour créer mes articles ou mes vidéos.

Etape 6 : N’attendez pas d’être en confiance pour vous lancer.

Si toutes les techniques cités plus haut ne vous servent à rien, ça ne veut absolument pas dire qu’il ne faut pas vous lancer. C’est en passant massivement à l’action que vous finirez par passer pour un réel expert aux yeux de votre audience.

Si vous restez à vous morfondre en vous disant que vous n’êtes pas légitime eh bien vous avez malheureusement raison. Vous ne le deviendrez d’ailleurs jamais puisque vous n’avez pas décidé de le faire. C’est peut-être un peu dur, mais c’est une réalité.

Comme le dit si bien la citation : c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Donc c’est en bloguant que l’on devient blogueur, c’est en youtubant (oui, j’ai inventé.) que l’on devient youtuber.

C’est là le véritable secret des experts et de ceux qui veulent le devenir.

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Cet article vous a plu ? Alors approfondissez gratuitement vos connaissances avec cet Ebook ! (Futurs) Blogueurs, débutant et même les pros du web, voici l’Anatomie d’un blog qui rapporte du CASH expliquée POUR VOUS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.