SEO VS PPC en 2019 | Choisir un levier numérique payant ou gratuit ?

Depuis 5 ans, je rencontre des responsables d’entreprise ou de marketing très soucieux de la répartition de leur budget digital et revenant, encore et toujours, avec cette bonne vieille dualité.  En tant qu’agence, nous avons à faire à une grande disparité dans les tailles d’entreprises et leur marché, alors une réponse simple et tranchée n’est pas réaliste.  Premier constat : 95% des futurs clients d’agence SEO n’ont jamais investis dans ce genre de campagne auparavant, malgré qu’ils aient pratiquement tous déjà investi auprès de Google pour des annonces de types Ad words.

Qu’est-ce qui s’est donc passé entre les deux ?

Notre campagne Ad Words, c’est dispendieux !

Oui, mais ça rapporte instantanément.

Les organisations de toutes tailles réalisent l’importance du marketing en ligne, en particulier grâce aux moteurs de recherche. De nos jours, les gens sont plus susceptibles de se retrouver sur votre site via un moteur de recherche que d’aller directement sur celui-ci. En fait, selon Jupiter Research, une entreprise de Forrester Research, 81% des utilisateurs trouvent leur destination souhaitée grâce à un moteur de recherche. C’est plutôt clair, non ?

Cette recherche montre clairement qu’il est très important pour votre marque d’avoir une forte présence dans les moteurs de recherche, en s’assurant que vous êtes en face de votre public cible. Cependant, il y a encore une grande décision à prendre – que ce soit pour utiliser le SEO (Search Engine Optimization, ou référencement naturel dans les résultats organiques) ou le PPC (Pay-Per-Click, les liens sponsorisés et les annonces achetées sur une recherche Google) pour se placer devant votre cible?

Le temps passe, l’internaute s’éduque.

Notamment sur les types de résultats, l’internaute moyen de notre ère sait inconsciemment que les résultats organiques sont 8,5 fois plus susceptibles d’être cliqués que les résultats de recherche payants! C’est une grande disparité,  probablement attribuée aux chercheurs qui apprennent progressivement la différence entre les résultats organiques et payants (ou plutôt payés !) , et en reconnaissant que les résultats organiques sont généralement la ressource la plus respectée. En outre, les chercheurs ont utilisé des « heatmaps » pour montrer que les yeux des chercheurs se concentrent sur les résultats organiques les plus élevés, les personnes notant à peine les publicités à droite.

Source :  http://seocustomer.com/wp-content/uploads/2012/03/HeatMap.jpg

Alors pourquoi en faire ?

Soyons justes : le PPC a un léger avantage sur les taux de conversion, car les résultats de recherche payée sont 1,5 fois plus susceptibles de convertir le clic par le moteur de recherche. Ceci dû au fait que «le texte et la page de destination du résultat de recherche payée sont personnalisés par l’annonceur».

Donc, en regardant ces deux chiffres et en rendant à César ce qui lui appartient (toute proportion gardée) , on peut conclure que « l’opportunité de la recherche organique est de 5,66 fois celle de la recherche payée ».

Le grand paradoxe.

SEMPO, l’Organisation des professionnels du marketing de moteur de recherche, estime que 87% des dollars des moteurs de recherche sont dépensés en PPC contre 11% dépensés en efforts de référencement. C’est plus de 10 milliards de dollars dépensés en PPC contre seulement 1 milliard dépensé en SEO. Cela signifie que la stratégie qui est plus de 5 fois plus efficace, SEO, ne reçoit que 1/8 des dépenses des médias sur le marché! Il est difficile de justifier le coût d’une campagne PPC, sachant que le référencement est plus efficace et la meilleure valeur globale à long terme.

Les véritables forces de PPC sont sa rapidité et son expansion. Avec une campagne PPC, vous pouvez être sur la première page pour une multitude de termes ciblés en un jour. Cependant, les termes peuvent coûter de quelques centimes à plusieurs dollars par clic; De plus, pour qu’une campagne PPC soit effectuée correctement, il est généralement préférable d’engager une entreprise capable de la gérer à temps plein, ce qui revient souvent à une bonne fraction du budget octroyé à Google (de 15% à 20% en moyenne). Cela peut signifier que les campagnes PPC peuvent devenir très coûteuses, très rapidement – en particulier lorsque c’est fait correctement.

Le gros bon sens.


Avec une telle disparité entre les ROIs, il y a des moments pour utiliser le PPC : quand vous lancez votre entreprise pour la première fois, c’est une excellente façon d’obtenir votre nom et de renforcer la notoriété de la marque. Pour une offre à durée limitée ou un événement spécial, les campagnes de PPC sont  un moyen efficace d’obtenir une exposition que le SEO n’aurait pas le temps de propager. En outre, PPC est plus efficace pour les produits que pour les sociétés de services.
Cependant, quand il s’agit de la survie à long terme de votre marketing internet, le résultat est clair – le marketing de recherche passe nécessaire par le référencement organique. Vous ne serez pas classé n ° 1 du jour au lendemain, mais le référencement bénéficie d’une économie d’échelle (il devient un trafic « gratuit »)  et plusieurs avantages à long terme ont été prouvés. Contrairement à la majorité des entreprises, il faudrait dépenser plus de son temps et de ses ressources en se concentrant sur ce qui est plus « nourrissant » à long-terme  – l’outreach de partenaires, la prospection d’articles, ou « guest posting »,  la proposition d’échanges d’articles, la recherche d’influenceurs –  etc.

Pas facile de changer les mentalités ! Les responsables des budgets marketing méritent néanmoins d’être éduqués sur l’impact de telles actions.  Puisque les décisions d’entreprise ont souvent une date d’expiration limitée,  une répartition plus rationnelle des budgets est parfois le vrai point de départ des actions de webmarketing efficace.

Dans ces cas-là, mieux vaut commencer par booker un meeting avant de débuter les campagnes dans des contraintes irréelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.