Une stratégie de merchandising efficace : une source de satisfaction des clients

Le client est au centre des préoccupations des gérants des commerces en tout genre. En effet, la satisfaction de la clientèle est le seul facteur de réussite de ces enseignes. Afin de satisfaire les consommateurs, plusieurs actions peuvent être déployées. L’une d’entre elles est la mise en place d’une stratégie de merchandising efficace.

Cliquez ici pour télécharger un contenu qui m’a pris du temps à acquérir et presque 2000 euros en formations payantes tous ça regroupés dans un ebook gratuit pour enfin connaître l’anatomie d’un blog qui rapporte du cash !

Les rôles du merchandising et les variables à considérer pour élaborer une stratégie efficace

Afin d’optimiser la satisfaction des clients, le merchandising joue un rôle important. Cette technique consiste à placer les bons produits au bon endroit pour qu’ils se vendent sans l’intervention d’un vendeur. Cette approche vise également à aider la clientèle à trouver facilement l’article qu’elle prévoit d’acheter. Enfin, le merchandising  permet d’inciter les visiteurs à acheter. C’est en effet un défi qu’ont en commun tous les magasins, peu importe leur taille et leur domaine d’activité.

Il faut savoir que l’écoulement d’un produit dépend du lieu où il sera exposé. Si le responsable prend la bonne décision, il sera possible d’améliorer le chiffre d’affaires de l’enseigne.

Seulement, choisir l’emplacement de chaque produit n’est pas une mince affaire car  plusieurs variables doivent être prises en compte. Une étude qualitative et quantitative doivent être réalisées pour élaborer une stratégie de  merchandising efficace. Ces analyses sont nécessaires pour identifier les facteurs qui influent sur la décision d’achat, mais aussi pour relever la fréquence des visites dans les rayons et déterminer les zones chaudes  du magasin.

Aperçu sur les grandes étapes à respecter pour élaborer une stratégie merchandising

Une bonne stratégie de  merchandising repose sur une étude des potentiels du point de vente. Les résultats obtenus serviront ensuite à déterminer les zones de forte affluence. Cette opération peut également porter le nom d’études conso. Afin d’analyser le comportement du consommateur, deux étapes sont nécessaires, comme le veut la science du marketing.

La première phase consiste à réaliser une étude quantitative. Il s’agit le plus souvent d’une enquête par questionnaire, basée sur un segment de clientèle défini. Ce sondage permettra d’opérer des mesures, qu’elles soient de satisfaction, de fréquentation, d’audience ou de perception de message.

L’analyse qualitative, quant à elle, cherche à cerner les éléments psychologiques, sociologiques ainsi que les facteurs situationnels qui expliquent les freins et les décisions d’achat. Toutes les données recueillies serviront ensuite à  élaborer une stratégie adaptée pour mieux vendre les produits.

Dans tous les cas, il est aujourd’hui possible de confier cette étude à des prestataires. D’ailleurs, les commerçants peuvent visiter le site internet des agences spécialisées pour obtenir des informations supplémentaires.

 

Cet article vous a plu ? Alors approfondissez gratuitement vos connaissances avec cet Ebook ! (Futurs) Blogueurs, débutant et même les pros du web, voici l’Anatomie d’un blog qui rapporte du CASH expliquée POUR VOUS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.